confidence-blogging-parenthese-avec-sylvaine-saint-brieuc-lamballe-cotes-armor-bretagne.png

Mes confidences

Petite, je dansais, je chantais, je peignais, j'écrivais... Tout cela revient au fur et à mesure que je me retrouve pleinement ! JOIE ! Ce blog est mon espace de partage... Retrouvez-moi aussi sur Facebook et Instagram @parentheseavecsylvaine.


 

La capacité de "soigner de mes mains" se présente à moi à 27 ans, alors que je viens de m'installer masseuse à domicile sur Rennes, assidue praticienne de yoga depuis 4 ans, et enceinte de mon 1er enfant. Mes clients les plus sensibles me partagent que mon massage va au-delà d'un simple soin de relaxation, comme je le communique alors...

Une cliente régulière me propose de me partager son ressenti tout au long d'une séance et m'invite à lâcher les protocoles. Elle a alors une migraine. Je pose mes mains sur sa tête. Dans ce climat de confiance qu'elle m'accorde, pour la première fois, je m'autorise à prendre le temps d'accueillir et partager les sensations dans mon corps, les images dans mon esprit. Je ressens moi-même une pression dans mon crâne. En clair-voyance, un volet fermé est représenté dans mon "écran intérieur". La lumière extérieure traverse ses persiennes. Tout doucement, mes mains effectuent des micros-mouvements comme pour ouvrir le volet et laisser entrer le soleil. La cliente sent sa migraine se dissiper et disparaître !!! [Lire plus de récits de soins...]

 

Prendre le temps d'accueillir ma sensibilité

A ce moment-là, ma première réaction est la panique totale !!!. Mon esprit "cartésien" est complètement bouleversé. Je prends conseil auprès de ma professeur de yoga de l'époque : "Prends soin de toi et de ta maternité !". C'est ce que je fais alors pendant 15 ans. Je prends le temps de mieux me connaître et être présente à ma famille, mes 3 enfants.

En parallèle de ma pratique de yoga, je découvre le maternage et l'art de se nourrir et se soigner autrement. Je m'intéresse à l'alimentation biologique, à l'homéopathie et à la phytothérapie. J'apprends à porter un autre regard sur la maladie grâce aux écrits de Michel Odoul (et notamment les notions de somatisation et de décodage biologique), à l'observation au quotidien, et aux conseils de notre médecin homéopathe. Et quand le besoin s'exprime, mes mains sont là pour libérer et guérir.

Un des exemples les plus marquants, lorsque mon 2ème enfant, alors âgé de presque 2 ans, s'amuse à sauter d'un lit sur un matelas au sol pour jouer avec sa grande sœur. Il retombe mal et hurle de douleur. Instinctivement, en 2 minutes, je "me connecte" à son corps, ressent exactement son blocage dans mon propre corps (hanche droite). Ma jambe droite se tend alors en arrière comme pour me montrer un geste à effectuer. Je m'exécute sur la hanche de mon fils et "replace" celle-ci. Mon fils se roule alors en boule, en position fœtale sur le lit, et s'endort, épuisé et guérit. [Lire plus de récits de soins...]

 

Tenter d'y voir plus clair

Passés les 3 ans de mon 3ème et dernier enfant, alors âgée de 40 ans, je me sens appelée à plus de clarté sur mes capacités extra-sensorielles, et surtout à m'autoriser à en parler au-delà de ma sphère familiale. Pour ce dernier point, il faut que je dépasse mes croyances limitantes et la peur du regard de l'autre.

J'arrête le yoga pour des pratiques d'écoute et d'expression libre de soi : l'art-thérapie et l'hyperventilation. Je teste le reïki, la méditation pleine conscience. L'hyperventilation me permet de prendre conscience que le mouvement et la respiration sont des outils d'expression naturels de mon corps, aussi présents lorsque je soigne autrui. Aujourd'hui, je continue d'explorer avec la danse intuitive, le mouvement guérisseur et le chant intuitif.

 

La Nature comme guide

C'est le contact avec la Nature qui m'apporte douceur, prise de recul, et acceptation de qui je suis, de ma nature profonde.

Ma famille s'installe en campagne sur une terre de 4300 m2. J'accompagne alors mon conjoint pour y créer notre lieu de vie et jardin-forêt "La Pâture es Chênes". Alors que lui s'épanouit  dans la régénération du lieu et la transmission de nos pratiques (permaculture, jardinage sol-vivant), je me reconnecte subtilement au cycle du Vivant. La terre de ce lieu, meurtrie, se régénère en 3 à 4 ans ! Cette magie me fascine toujours. Auprès de nos visiteurs, je partage souvent le lien entre la nature, la terre... et notre corps. L'humus, espace de digestion de la matière végétale, comme le sont nos intestins avec notre nourriture, et notre ventre avec nos émotions. Le corps aurait-il aussi la capacité de se régénérer ?

Mon exploration de ce côté m'amène à découvrir le jardinage intuitif et co-créatif, ou jardiner avec les Intelligences de la Nature. Plus loin, à la communication avec les êtres de la nature, à la sylvothérapie. En présence de la Nature, tout devient clair, lumineux et juste... avec tellement de joie et d'évidence !

 

M'autoriser qui je suis : guérisseuse et exploratrice de l'invisible

À travers mes pratiques corporelles et énergétiques, mes expériences de connexion avec la Nature et les retours de ma clientèle... une nouvelle voie s'impose à moi désormais : le chamanisme. Je découvre les pratiques chamaniques et la Roue Médecine auprès de Uta White Deer et Laurence Vian et me surprends à ré-ouvrir la porte de la Foi, de la joie que j'ai connu beaucoup plus jeune.

Plus jamais seule, la voie des Esprits me confirme ma mission de guérison de la Terre et des Hommes. Aujourd'hui, mes recherches me conduisent à préciser mes capacités médiumniques et énergétiques pour œuvrer dans ce sens...

 

Si cet article résonne en toi et que tu as des questions quant à mes propositions, n'hésites pas à me contacter au 06.83.88.39.60. ; - )

Lire aussi : Comment je me suis reconnectée à mon Corps et à la Nature... pour me reconnecter à moi-même ?